Connexion
Consulter
Venturi : son histoire
Qui est en ligne
1 utilisateur(s) en ligne (dont 1 sur Articles)

Membre(s): 0
Invité(s): 1

plus...
Venturi Histoire : Venturi : histoire de la marque
Posté par Alexandre le 18/12/2015 15:40:00 (1505 lectures)

 

 

R e p è r e s   C h r o n o l o g i q u e s

par le Club Venturi



Des premières réflexions en 1983 à la sortie de la première voiture produite en 1987, cinq années se sont écoulées. Et chaque modèle sera conçu très rapidement par Gérard Godfroy, le designer, Claude Poiraud l’ingénieur, les partenaires et les équipes de Venturi.

1987 : la MVS Venturi sort des locaux de Cholet avec 200 ch tiré du V6 PRV. un turbo et un poids plume, ce qui en fait une GT déjà très performante.

1988 : cette année voit le Transcup apparaître avec son système de toit rigide remarquable permettant de passer d’un coupé à un cabriolet partiel (lunette arrière relevé) et à un cabriolet sans toit ni lunette arrière.

1989 : la 2,80 SPC et ses 260 ch apportent des performances de tout premier niveau.

1990 : MVS devient Venturi, change de logo et quitte Cholet pour Couëron pour des locaux plus grands et un circuit d’essai basé à quelques kilomètres à Fay de Bretagne.

1991 : Venturi lance la 260 Atlantique, version allégée de la 260. Le Transcup est également équipé du moteur de 260 ch. Venturi se lance également en Formule 1.

1992 : la Venturi 400 Trophy est lancée dans le cadre du Gentlemen Drivers Trophy, une formule de compétition monotype où chaque pilote achète une formule complète intégrant la voiture, l’entretien, le déplacement sur chaque course. Du clé en main.

1993 : Venturi se lance dans les 24 Heures du Mans avec sept voitures. Suite aux bons résultats, Venturi commercialise la 260 LM aux couleurs des Venturi ayant couru les 24 Heures du Mans.

1994 : c’est la présentation de la 400 GT, la version route de la 400 Trophy. Particularité : elle est équipée de freins en carbone, une première mondiale pour une voiture de route. C’est aussi la présentation de l’Atlantique 300 et ses 281 ch. Toujours avec des performances exceptionnelles et un raffinement intérieur de haut niveau.

1995 : l’Atlantique 300 est commercialisée. Venturi poursuit le développement des voitures de compétition et pousse le V6 PRV à 500 puis 600 ch pour les 500 LM et 600 SLM. Les Venturi ont toujours été rapides aux 24 Heures du Mans avec de bons résultats.

1998 : Venturi lance l’Atlantique 300 bi-turbo avec le V6 PR ES9 et deux turbos basse pression contrairement à toutes les autres Venturi équipées d’un turbo ou de deux turbos haute pression pour les voitures de compétition.

À compter de 2000, Venturi est réorienté vers l’électrique. En 14 ans (2000-2014), différents démonstrateurs technologiques auront vu le jour avant le désengagement total de Venturi du thermique en 2014-2015 avec la vente du stock de pièces détachées mais aussi des prototypes dont le numéro 2 de MVS Venturi restauré pour le Mondial de l’Automobile de Paris d’octobre 2014, et la réduction de l’électrique à la FormulaE en 2015.

Venturi aura connu de nombreuses difficultés financières et de nombreux dirigeants tout au long de son histoire avec notamment un engagement en Formule 1 très couteux et très peu de retombées en termes de vente.

Le Club Venturi et Communauté Venturi fêteront les 20ème, 25ème et 30ème anniversaires avec à chaque fois des dizaines de Venturi réunies et jusqu’à la centaine de Venturi lors des 30 ans avec les fondateurs et une partie de l’équipe de départ.

Après 2000, 2015 nouvelle année charnière ?

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation